GTechnologies
Les technologies modernes nous apportent beaucoup de choses.

Tout savoir sur le libra de Facebook

libra facebook

 

Aujourd’hui les échanges ne se font plus uniquement avec de la monnaie fiduciaire. Elle n’a pas disparu, mais laisse progressivement place aux monnaies électroniques. Il est aujourd’hui courant d’entendre qu’un paiement a été effectué en bitcoin ou encore en ethereum. De nombreuses personnes disposent d’un portefeuille électronique qui leur permet de faire des échanges monétaires sans forcément toucher un billet ou une pièce. Oui, la technologie a évolué et la cryptomonnaie s’installe dans nos habitudes. C’est dans cette optique que le géant Facebook s’est inscrit et a annoncé la création de sa propre monnaie Libra. Cette cryptomonnaie a pour but de faciliter les échanges monétaires sur WhatsApp et Facebook Messenger. Qu’en est-il réellement ? Toute la lumière est faite sur cette cryptomonnaie dans cet article.

Libra, c’est quoi ?

Comme indiqué, libra est une cryptomonnaie à l’image du bitcoin et de toutes les autres monnaies n’étant pas sous un contrôle étatique ou des banques centrales. C’est donc une monnaie décentralisée. Libra s’inscrit dans la démarche de toutes les autres monnaies existantes, celle d’apporter une nouvelle façon de réaliser les échanges de monnaies. La création de Libra s’est faite chez Facebook avec un rassemblement de nombreuses entreprises.

Que faire avec du Libra ?

Le lancement du libra est prévu pour le début de l’année 2021. Tout est mis en place pour que la monnaie voie le jour. Cependant une question demeure dans les esprits. Avec les nombreuses cryptomonnaies déjà présentes sur le marché, que faire de Libra ? Eh bien, le libra sera utilisé pour les achats en ligne. Vous aurez l’opportunité d’en avoir à l’aide des différentes devises qui existent déjà. Pour l’heure, il n’est pas encore possible de donner la valeur exacte d’un libra.

Si vous avez rêvé d’envoyer de l’argent à une personne à la vitesse d’un sms, libra est la cryptomonnaie qui vous permet de réaliser votre rêve. C’est du moins ce qu’il ressort de toute la communication faite autour de la monnaie. Autrement, vous pouvez depuis votre lit envoyer de l’argent à quelqu’un sans ou avec peu de frais supplémentaires.

Il vous sera possible de passer des commandes et de payer avec libra via votre smartphone. De nombreuses entreprises envisagent déjà de se servir du libra sur leurs différentes plateformes. Pour réaliser tout ceci, Facebook compte détenir son propre moyen de paiement qui n’est rien d’autre que calibra. Cette plateforme sera  à l’image de Google Pay ou encore d’Apple Pay. Le plus épatant  avec le libra, c’est son intégration directe aux applications Facebook Messenger et WhatsApp. Il vous sera possible de faire des achats directement grâce à ces réseaux sociaux.

Le libra a-t-il un avantage particulier ?

Pourquoi créer une nouvelle cryptomonnaie si les anciennes sont là et fonctionnent toujours ? C’est certainement parce qu’il y a un avantage derrière. En effet, en mettant en place le libra, Facebook souhaite rendre les transactions moins coûteuses et instantanées. Mais le libra va plus loin en se voulant bénéfique pour les personnes qui n’ont pas de comptes bancaires. C’est d’ailleurs l’une des raisons autour de laquelle l’entreprise axe son projet. Cette idée risque de prendre réellement puisque Facebook dispose d’une grande famille d’applications qui sont utilisées à travers le monde. S’ajoute également la facilité d’usage de la monnaie.

Le libra versus le Bitcoin

L’opposition entre le libra et le bitcoin se jouera au niveau de la volatilité des deux cryptomonnaies. Pour ce qui est prévu dans la théorie, le libra sera moins volatile que le bitcoin. Selon ce qui ressort, le libra aura une réserve de monnaie. De plus, elle se basera sur des monnaies assez stables comme le dollar et l’euro. Cette façon de procéder permet d’échanger cette monnaie virtuelle à tout instant contre de véritables actifs.

Facebook sera-t-elle impliquée dans la gestion de libra ?

Le géant de la communication ne sera pas en charge de la gestion de libra. Bien que l’idée soit venue du grand patron Mark Zuckerberg, il ne compte pas s’occuper personnellement de cette nouvelle monnaie. Une totale indépendance de la monnaie qui permet de rassurer sur le bien-fondé de cette nouvelle monnaie. Elle permet également à l’entreprise de redorer son blason après l’énorme scandale de 2018.

C’est donc l’association libra qui sera en charge de la gestion de la nouvelle monnaie. Elle a son siège à Genève et rassemble déjà de nombreuses entreprises autour d’elle. Facebook fera également membre de l’association libra par l’entremise de la filiale Calibra. Toutefois, l’entreprise aura les mêmes prérogatives que tous les autres membres.

Qu’en est-il de la sécurité des transactions ?

Libra sera utilisable via une plateforme. Il sera également intégré aux différents réseaux sociaux appartenant à la grande famille de Facebook. Des questions de sécurité peuvent donc surgir. Cependant, Facebook tient à rappeler qu’un système antifraude sera bien mis en place pour empêcher des désagréments. Ce système sera le même que pour les banques et les cartes de crédit. Toute tentative de fraude sera automatiquement déjouée. Dans le cas où vous ne serez plus en possession de votre téléphone, il vous sera possible de récupérer vos données par une assistance live. En cas de piratage, vous serez dédommagé.

Quid des données personnelles ?

Bien que Facebook ne soit pas en charge de la gestion du libra il existe des doutes pour ce qui est des données personnelles des utilisateurs. Le géant affirme ne pas y prendre part et de n’utiliser que certaines données pour les campagnes publicitaires.

You might also like

Comments are closed.