GTechnologies
Les technologies modernes nous apportent beaucoup de choses.

Comment créer un dual boot sur OS

Les systèmes d’exploitation viennent avec leurs avantages et leurs inconvénients. L’on peut apprécier un système pour son ergonomie et préférer un autre pour la multitude des options qu’il propose. Le dual boot est une technologie qui permet de profiter des avantages de différents systèmes d’exploitation sur le même ordinateur. Découvrez dans cet article comment le mettre en place.

Choisir les systèmes à installer

dual-boot-macosLa première étape quand on veut installer un environnement de dual boot, est de choisir les différents systèmes que l’on veut avoir au choix. En effet, comme son nom l’indique, le dual boot permet de choisir entre deux systèmes au démarrage de l’ordinateur.

Bien qu’il soit possible d’installer plus de deux systèmes à la fois sur le même ordinateur, il est conseillé de se restreindre à cette dualité. Si vous avez un ordinateur très performant (i7 ou AMD Ry zen) couplé à un espace de stockage conséquent (plus de 1 To), vous pourriez vous laisser tenter par la cohabitation de plus de deux systèmes à la fois.

Vous pouvez choisir d’installer :

  • deux systèmes similaires (Windows 10 et Windows 10)
  • deux systèmes de versions différentes (Windows 10 et Windows 8)
  • ou encore deux systèmes différents (Windows et Linux).

Une fois que votre choix est effectué, vous pouvez passer à la préparation des supports d’installation.

Créer des supports bootables

Il vous faudra créer un support d’installation différent pour chacun des systèmes que vous voulez installer. En fonction du système que vous aurez choisi, la méthode de création du support bootable pourrait être différente. Le support lui aussi peut être une clé USB ou un DVD, ce qui induirait une méthode de création différente. À cause de la multiplicité des méthodes de boot qui existent, vous devrez effectuer une recherche sur les différentes étapes de boot nécessaires pour les systèmes que vous avez choisies.

“Assurez-vous pour finir que vos supports d’installation soient bien reconnus par votre machine avant de passer à l’étape suivante.” nous indique fondation-nanosciences.fr Si ce n’est pas le cas, il vous faudra vérifier et changer les options :

  • de « Secure Boot »
  • de « UEFI »
  • et de « Legacy ROM ».

Alternez entre les états ON/OFF de ces options et vérifier que vos supports d’installation sont détectés avant de passer à l’étape suivante.

Choisir le premier OS à installer

Une fois vos deux supports d’installation prêts, vous passerez à l’installation du premier système. Pour ce faire, il faudra respecter quelques règles, pour éviter les potentiels conflits de compatibilité ou avoir à recommencer toute votre installation. Si vous décidez d’installer deux systèmes similaires, l’ordre d’installation n’importera pas. L’un pourra servir à votre espace de travail, pendant que vous consacrez l’autre à vos divertissements.

Si vous avez opté pour deux systèmes de versions différentes, vous devrez installer le système le plus récent avant d’installer le deuxième. Cela permettra au premier d’accueillir le deuxième plus facilement. Toutefois, si vos choix se sont plutôt tournés vers la cohabitation de deux systèmes différents, vous devrez faire une recherche sur celui qu’il faudra installer en premier. De manière générale, on installe le système le plus ergonomique en premier afin de préparer l’environnement à recevoir le deuxième.

Éteignez votre ordinateur et insérez votre premier support d’installation. Au démarrage, choisissez de voir les différentes options de boot possibles et sélectionner votre support d’installation. Suivez les étapes pour installer votre système.

Faire de la place pour le deuxième OS

Une fois votre premier système d’exploitation installé et configuré, il vous faudra préparer l’ordinateur à recevoir un deuxième système. Dans cette optique, il vous faudra libérer assez d’espace pour recevoir le deuxième système. De façon générale, on libère la moitié du disque (500 Go) afin d’installer le deuxième OS. Toutefois, en fonction de vos besoins, vous pouvez simplement libérer la moitié de l’espace disque disponible, ou opter pour une taille personnalisée, si vous savez ce que vous faites. Choisissez au minimum 50 Go, pour ne pas manquer d’espace plus tard.

Une fois l’espace libéré, ne l’initialisez pas, laissez-le porter la mention « espace disque non allouée ». De cette manière, il sera reconnu facilement par le deuxième système à installer.

Installer le deuxième OS

Éteignez votre ordinateur et insérez votre deuxième support bootable. Allumez votre ordinateur et sélectionnez votre support d’installation. Poursuivez les étapes qui s’affichent à l’écran. Si le système est similaire, ou est une version antérieure au premier système d’exploitation, vous pouvez poursuivre sans accroc.

Toutefois, si le système est différent du premier, ce qui est souvent le cas, vous passerez par une étape qui devra configurer la cohabitation des deux systèmes. Vous aurez alors le choix entre trois options :

  • effacer entièrement le disque avant d’installer votre système
  • installer votre système à côté de celui qui avait été installé précédemment
  • configurer vous-même le partitionnement et la configuration des différents espaces de stockage.

L’option qui nous intéresse vraiment est la deuxième, puisqu’elle permet d’effectuer notre dual boot sans avoir à paramétrer autre chose. La troisième doit être choisie seulement si vous savez où vous mettez les pieds. Une fois cette étape passée, vous pourrez configurer votre deuxième système et éteindre votre ordinateur. À présent à chaque démarrage de votre ordinateur, vous pourrez choisir le système sur lequel vous voulez basculer.

You might also like

Comments are closed.